pratique Fiche n°90

Dimensions des aménagements cyclables

Les aménagements cyclables, qu’ils soient repris ou non dans le code de la route, répondent à certaines exigences : leur dimensionnement doit être conforme aux largeurs recommandées en Wallonie pour la mise en œuvre d’infrastructures confortables et sécurisantes.

Notions de base

 Avant d’entrer dans le détail, quelques principes généraux doivent être mis en évidence :

1. La distance de sécurité entre une voiture en mouvement et un cycliste qui circule dans le même sens est de 1 m minimum en agglomération et 1,50 m minimum hors agglomérationSelon l’article 40ter du code de la route, le conducteur d’un véhicule automobile « doit laisser une distance latérale d'au moins un mètre entre son véhicule et le cycliste ou le conducteur de cyclomoteur à deux roues.En dehors des agglomérations, la distance latérale est d’au moins un mètre et demi.»..

2. Chargement compris, un vélo et sa remorque ne peut pas mesurer plus d’1 m de large.

Exception :

Les remorques tirées par les bicyclettes lors du transport de marchandises peuvent avoir une largeur de maximum 1,20 m, lorsqu’elles sont utilisées dans le cadre de projet-pilotes. Ces projets sont du ressort de la Région.

3. Il importe aussi de prévoir une zone tampon entre la piste cyclable marquée (ou bande cyclable suggérée) et la zone de stationnement.

Largeur standard : 0,80 m
Largeur minimale : 0,60 m

4. Enfin, il faut intégrer dans la réflexion les besoins des différents usagers.

Pour rappel, selon la classe à laquelle ils appartiennent (A, B ou P), les cyclomoteurs doivent ou peuvent emprunter les pistes cyclables.
En outre, plusieurs catégories d’usagers sont autorisées à circuler sur les chemins réservés.

 

Recommandations sur le dimensionnement des aménagements cyclables pour lesquels le code de la route fixe des conditions de circulation

Le but poursuivi est d’uniformiser les pratiques. Les recommandationsCela reste des recommandations puisque cette problématique du dimensionnement n’est abordée ni dans le code de la route, ni dans le code du gestionnaire. doivent, cependant, pouvoir être adaptées aux réalités du terrainSur certains sites, il peut exister des contraintes très spécifiques qui conduisent à affiner l’analyse. Il arrive alors que certaines recommandations doivent être adaptées, notamment en matière de largeurs disponibles. Toutefois, la sécurité et le confort des cyclistes sont des critères primordiaux auxquels on ne peut déroger..

C’est pourquoi, nous livrons ici :

  • une largeur standard;
  • une largeur minimale.

 

La piste cyclable marquée (PCM)

Code de la route: art 2.7 et art 74

 

Largeur standard : 1,30 m marquage compris

Lorsqu’une largeur supérieure au standard est disponible, les dimensions suivantes sont recommandées :

– si V ≤ 50km/h → largeur de PCM 1,50 m ;

– si V > 50km/h → largeur de PCM 1,30 m avec une surlargeur de sécurité et par exemple, une ligne blanche continue, des délimiteurs de trafic, une bande sonore ou une zone d’évitement entre la piste cyclable et la chaussée.

Cependant, à partir de 70km/hOn entend par là : si la V85 (vitesse en dessous de laquelle roulent 85 % des conducteurs) atteint 70 km/h., il convient d’envisager la création d’une piste cyclable séparée.

Si la largeur disponible est insuffisante, il faut réduire la largeur de la piste cyclable au profit de la largeur de sécurité, en ne descendant toutefois pas en dessous de la largeur minimale.

 

Largeur minimale : 1,10 m marquage compris

Largeur maximale : La  largeur de la PCM ne doit pasSi la partie de la voie publique délimitée par deux lignes discontinues parallèles de couleur blanche a une largeur suffisante pour permettre la circulation des véhicules automobiles, alors il ne s’agit plus d’une piste cyclable, sur base de l’article 74 du code de la route. permettre la circulation des véhicules automobiles.

Dimensions pour le marquage : La ligne discontinue est constituée de traits espacés d’1,25 m, d’une largeur de 0,15 m et d’une longueur d’1,25 m.

Fig.1

 

Une surlargeur de sécurité sépare la PCM de la voirie carrossable.

 

La PCM est éloignée de la zone de stationnement pour protéger les cyclistes lors de l’ouverture des portières.

 

La piste cyclable séparée unidirectionnelle (PCS – D7)

Largeur standard : 1,75 m (voir fig. 2)

Largeur minimale :

  • 1,30 m
  • 1,50 m hors agglomération, dans le cas où, en l’absence de trottoir, les piétons utilisent la PCS ( Article 42.1 du Code de la route). En cas de forte fréquentation de piétons, cette solution ne peut pas être appliquée.

Mesures complémentaires (voir Points d’attention dans les aménagements cyclables) :

  • prévoir une largeur de sécurité ;
  • prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (mur, clôture, dénivelé…).

Si des cyclomoteurs de classe B ou P doivent emprunter la PCS (V ≥ 50km/h ou D7 D7-det.png  + M6 M6-det.png/M13/M14), une largeur minimale de 2 m est idéalement prévue.

D7-det.png

Fig. 2

 

La piste cyclable séparée bidirectionnelle (D7)

Largeur standard : 2,50 m (voir fig. 3)

Largeur minimale : 2,00 m

Mesures complémentaires (voir Points d’attention dans les aménagements cyclables) :

  • prévoir une largeur de sécurité par rapport à la voirie ;
  • prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (mur, clôture, dénivelé…).

D7-det.png

Fig. 3

 

La piste cyclo-piétonne unidirectionnelle (D9)

Largeur standard : 2,80 m (1,30 m pour les cyclistes et 1,50 mEn se référant au Guide régional d’urbanisme (reprenant l’ancien article 415/16 du CWATUPE) – Celui-ci se retrouve à la page 17 (sur 23) du document .pdf pour les piétons) (voir fig. 4)

Largeur minimale : 2,30 m (1,10 m pour les cyclistes et 1,20 m pour les piétons)

Ce minimum est applicable uniquement s’il n’y a pas de différence de niveau entre les deux parties et si la fréquentation des piétons est très faible.

Mesures complémentaires (voir  Points d’attention dans les aménagements cyclables) :

  • prévoir une largeur de sécurité par rapport à la voirie ;
  • prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (mur, clôture, dénivelé,…).

Fig. 4

 

La piste cyclo-piétonne bidirectionnelle (D9)

Largeur standard : 4,00 m (2,50 m pour les cyclistes et 1,50 m pour les piétons) (voir fig. 5)

Largeur minimale : 3,20 m (2,00 m pour les cyclistes et 1,20 m pour les piétons)

Ce minimum est applicable uniquement s’il n’y a pas de différence de niveau entre les deux parties et si la fréquentation des piétons est très faible.

Mesures complémentaires (voir  Points d’attention dans les aménagements cyclables) :

  • prévoir une largeur de sécurité par rapport à la voirie ;
  • prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (mur, clôture, dénivelé,…).

D9a-det.png

Fig. 5

Passage dénivelé cyclo-piéton

 

Le cheminement cyclo-piéton unidirectionnel (D10)

Largeur standard : 2,50 m (voir fig. 6)

Largeur minimale : 2,00 m 

Mesures complémentaires (voir  Points d’attention dans les aménagements cyclables) :

  • prévoir une largeur de sécurité par rapport à la voirie ;
  • prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (mur, clôture, dénivelé,…).

Ce type d’aménagement peut être envisagé sur un itinéraire avec peu de cyclistes et peu de piétons.

Si le contexte est différent, c’est une solution qu’il est préférable d’écarter, en raison du problème de cohabitation piétons/cyclistes.

Le signal D10 indiquant qu’une partie de la voie publique est réservée à la circulation des piétons et des cyclistes se rapporte uniquement à un cheminement unidirectionnel.  Il n’existe pas de « bidirectionnel D10 ».

D10-det.png

Fig. 6

 

Le chemin réservé bidirectionnel signalé au moyen du F99a ou du F99b

En fonction du contextePar exemple, un aménagement avec la largeur minimale sera déconseillé le long d’une voirie où la vitesse est élevée., des flux et des types d’usagers rencontrés (piétons, cyclistes, cavaliers, speed pedelec), les largeurs recommandées sont les suivantes:

F99a

Standard : 3,00 m (voir fig. 7)

Minimale : 2,00 m

Fig. 7

 

F99b F99b-det.png

3,50 m soit 2 m pour les cyclistes et 1,50 m pour les piétons.

En-dessous de 3,50 m c’est la signalisation F99a qui doit être placée.

Aux valeurs reprises pour les chemins réservés, il ne faut pas oublier de prévoir une surlargeur en cas d’effet paroi (voir la fiche « Points d’attention dans les aménagements cyclables »),  ainsi qu’une surlargeur1 m minimum pour les cavaliers, le cas échéant.

Fig. 8 –  Cette dernière configuration est rarement mise en œuvre, sauf dans le cas où des cavaliers sont autorisés à emprunter le chemin.

   
Brunehaut : piste cavalière et piétons/cyclistes

 

Le chemin réservé unidirectionnel signalé au moyen du F99a ou du F99b

Tenant compte que la pose de la signalisation F99 ne rend pas l’aménagement obligatoire, dans le cas d’un chemin unidirectionnel la largeur peut être réduite à un minimum de :

F99a : 2,00 m (voir fig. 9)

F99b : 2,30 m : 1,10 m pour les cyclistes + 1,20 m pour les piétons (fig.10)

Le dépassement doit être possible.

Fig. 9

Fig. 10

 

Recommandations sur le dimensionnement de la bande cyclable suggérée

 

(aménagement non repris dans le code de la route)

 

Largeur standard : 0,90 m

Largeur minimale : 0,70 m

La bande cyclable suggérée est matérialisée soit par le marquage d’une bande coloréeOcre de préférence (ou rouge s’il s’agit d’une zone de conflit, c’est-à-dire d’un point où il existe un risque accru de rencontre avec un courant de circulation composé de véhicules motorisés)., soit par une succession de pictogrammes « vélo » et de chevrons, soit par la combinaison du revêtement coloré et des pictogrammes.

Il est rappelé qu’il faut prévoir une zone tampon par rapport au stationnement éventuel de 0,80 m pouvant être réduite à 0,60 m.

Pour le marquage du pictogramme « vélo » ou d’un chevron, il est recommandé de garder la proportion de 3 en largeur pour 5 en longueur (par exemple : 0,90 m de large donc 1,50 m de long) :

 

  BCS matérialisée par une bande colorée ocre

 

BCS matérialisée par des pictogrammes « vélo » et des chevrons

 

Tableau de synthèse

 

Type d’aménagement cyclable

Largeur utilela largeur libre de tout obstacle standard (m)

Largeur utile minimale (m)

Piste cyclable marquée (PCM)

1,30

1,10

D7-det.png D7 unidirectionnel

1,75

1,30*

D7-det.png D7 bidirectionnel

2,50

2,00

D9a-det.png D9 unidirectionnel

2,80 (1,30 + 1,50) **

2,30 (1,10 + 1,20) ***

D9a-det.png D9 bidirectionnel

4,00 (2,50 + 1,50) **

3,20 (2,00 + 1,20) ***

D10-det.png D10 unidirectionnel

2,50

2,00

F99a unidirectionnel

 

2,00 ****

F99a bidirectionnel

3,00 ****

2,00 ****

F99b-det.png F99b unidirectionnel

 

2,30 (soit 1,10 + 1,20)

F99b-det.png F99b bidirectionnel

3,50 (soit 2,00 +1,50)

En-dessous de 3,50 m la signalisation F99a est préférable !

Bande cyclable suggérée (BCS)

0,90

0,70

 

*   1,50 m minimum, en l’absence de trottoir et en cas de très faible fréquentation piétonne
**  Partie cyclable + partie piétonne
*** Partie cyclable + partie piétonne dans le cas où il n’y a pas de différence de niveau entre ces deux parties et avec une très faible circulation piétonne
**** Prévoir une surlargeur d’1m minimum pour le passage de cavaliers

 

Sources et infos

Dates de mise à jour
13 juin 2019
Chapitre 1, point 1 – texte “La distance de sécurité entre une voiture en mouvement et un cycliste est de 1 m minimum en agglomération et 1,50 m minimum hors agglomération.”
12 octobre 2020

Chapitre 1.1. “La distance de sécurité entre une voiture en mouvement et un cycliste qui circule dans le même sens est...”
Chapitre 1.2. ajout de “ Exception
Chapitre 1.4. Ajout de “Pour rappel, selon la classe à laquelle ils appartiennent (A, B ou P), les...”
Chapitre 2.1 . “- si V > 50km/h → largeur de PCM 1,30 m avec une surlargeur de sécurité et par exemple, une ligne blanche continue, des délimiteurs de trafic, une bande sonore ou une zone d’évitement entre la piste cyclable et la chaussée.” + Largeur maximale, ajout d’une info-bulle.
Chapitre 2.2. “Si des cyclomoteurs de classe B ou P doivent emprunter la PCS (V ≥ 50km/h ou D7  M6 / M13/M14), une largeur...”
Chapitre 2.7 . “En fonction du contexte, des flux.....= ajout d’une info bulle sur le mot “contexte”.
Chapitre 2.8 . Ajouté
Chapitre 4. Tableau de synthèse: ajout d’une différenciation entre uni et bidirectionnel pour le F99a et le F99b

Une erreur ? Une question ?
Reférences/Sources
Vers le lexique
Avertissements

– Les prescriptions techniques (pour les travaux routiers effectués sur le réseau régional et pour les travaux routiers subsidiés effectués sur le réseau communal) se trouvent dans le document de référence : CCT – Chapitre L-2.

Les informations publiées dans la Sécurothèque (https://securotheque.wallonie.be) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.